top of page
Rechercher

La traversée du deuil

Dernière mise à jour : 19 juil. 2023


Comprendre le deuil, ce qui se passe en nous quand nous perdons des êtres chers à nos coeurs.
Le deuil comme une traversée sans fin

Que vivons nous lorsque nous sommes confrontés à la perte d'un etre aimé? Je dirais un cataclysme, un tsunami d'émotions ambivalentes, la souffrance de la perte, le manque inconsolable, une tristesse dont on ne peut se défaire.


On parle souvent de "travail de deuil", "faire son deuil", je préfère simplement parler de traversée du deuil, une traversée du désert qui commence et qui peut durer longtemps.

Il ne s'agit pas que d'étapes à "surmonter" mais d'un état dans lequel la mort de l'autre nous laisse comme dans une spirale infinie, un puits sans fond, un voyage qui nous parait sans retour.


Etant moi même passé par là, je sais à quel point il est difficile d'accepter que la vie nous offre un épisode aussi tragique que la perte d'une mère, d'un enfant...

Oui il faut accepter l'inacceptable, accepter que la mort de l'autre n'a pas de sens, et que certaines questions resteront sans réponses.


Il est difficile d'imaginer que la mort est inévitable et que nous serons tous confrontés à la perte de personnes que nous avons tant aimés, mais cela fait partie de la vie.

La vie nous offre des épisodes heureux mais aussi des épisodes tragiques, et je dis bien "offre" car je pense que derrière tant de pleurs, de souffrances, de questions, il faut continuer à vivre car c'est ce que nos proches auraient voulu pour nous. Nous leur devons, et je pense que même si la cicatrice restera à jamais gravé en nous, la traversée du deuil doit avoir une fin.


C'est en ce sens que j'envisage mes accompagnements avec vous, vous aider à retrouver une paix intérieure, ne plus souffrir, tout en continuant à aimer et honorer nos chers disparus.

Oui la mort est la fin de quelque chose, on nous l'impose, mais à nous de recomposer quelque chose de plus grand et de plus beau avec tout ce qui faisais la force et l'amour de ce que nous pensons avoir perdu mais qui restera à jamais en nous.


D'une certaine manière nous resterons inconsolable, et d'une autre petit à petit, le temps nous aidera à accepter cette épreuve de la vie.


Chaque deuil est unique, chacun a notre façon nous allons pleurer la mort de l'autre, et nous serons en quelque sorte seul face à cette épreuve et les seuls à savoir ce que nous vivons véritablement à l'intérieur de nous mêmes. C'est pourquoi il est important de pouvoir exprimer librement toutes les émotions qui vont vous traverser et accepter que la mort reste une enigme et n'a pas de sens en tant que tel.


Quand vous vivez un deuil, il existe une désorganisation totale, aussi bien corporelle, temporelle et psychique.


Pérec dira qu'il ne s'agit pas de se demander pourquoi continuer, mais que la véritable question c'est comment continuer?

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page